DIEU EST AMOUR

Mis en avant

Dieu aime dans un sens total. Il est amour. Il est l’amour total. Il est l’amour parfait. La Bible dit que Dieu est amour. (1 Jean 4:7, 9, 16). Dieu n’est pas seulement amour, mais Dieu aime.

La Bible dit :

Dieu a tant aimé le monde». (Jean 3:16). (Dieu nous a ainsi aimés». (1 Jean 4:11). L’amour de Dieu avait un but. Le but de Son amour est que nous vivions. (1 Jean 4:9). Il nous a aimés et a envoyé Jésus-Christ pour que nous ne périssions pas, mais que nous ayons la vie éternelle. (Jean 3:16). Ce sont là les actes positifs de Son amour.

Dieu n’est pas juste resté au ciel et a eu un chaud sentiment d’amour envers les pécheurs perdus. L’amour chaud qu’Il a eu a conduit à une action ayant des conséquences profondes.

L’amour de Dieu fut manifeste à ceux qui ne le méritaient pas

La Bible dit : Dieu prouve Son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.» (Romains 5:8).

Dieu n’a rien à gagner personnellement en nous aimant. Il a toujours été suffisant en Lui-même. C’est nous qui avons bénéficié à 100 % de Son amour. Il n’a rien gagné. Nous avons tout gagné. Il a tout donné. Nous n’avions rien. Nous avons tout reçu. Ce n’était pas parce que Dieu avait vu quelque chose de bon en nous qu’Il nous a aimés. Ce n’était pas parce qu’Il voyait en nous un certain profit futur qu’Il pouvait obtenir de nous. De la croix jusqu’au Royaume, Dieu donnera toujours et l’homme recevra toujours. Gloire soit à Son saint nom.

LES PARABOLES DE JÉSUS

Mis en avant

Pourquoi parler en paraboles ?

(Marc 4.1-20)

Jésus parlait en paraboles pour être compris même des gens les plus simples. Il utilisait ces petites histoires pour illustrer l’essentiel du Royaume de Dieu. Les auditeurs avaient besoin de temps pour en saisir toute la richesse et la profondeur, c’est pourquoi ils ne comprenaient pas toujours au premier abord. Jésus nous montre qu’il y a un lien direct entre la qualité de l’écoute de la Parole de Dieu et les fruits qu’elle produit.

Qui sont les sourds ?

(Marc 4.70-12)

La Bonne Nouvelle s’adresse à tous, mais Jésus et les disciples font rapidement l’expérience que celle-ci n’est pas accueillie par tous. Les auditeurs entendent correctement, mais ils sont comme devant une porte close dont ils auraient perdu la clé. Leur refus est comparé à l’aveuglement décrit par Ésaïe (És 6.9-10). Les croyants, par contre, s’ouvrent à la lumière pour comprendre ce qui concerne le Royaume de Dieu.

Persévérer porte fruits

(Marc 4.13-20)

Jesus utilise la parabole du semeur pour répondre à une question troublante: pourquoi la Parole de Dieu ne vient-elle pas à bout de toutes les résistances ? Jésus explique que chacun reste libre de recevoir ou non cette parole et de la faire fructifier. Le croyant est invité à examiner ce qui peut faire obstacle à la Parole de Dieu dans sa vie et s’efforcer d’être une bonne terre pour le Seigneur.

POURQUOI LIRE LA BIBLE?

Mis en avant

Avoir une Bible est un grand privilège, mais malheureusement de nombreuses personnes qui en possèdent une ne la lisent pas régulièrement. Cela est dommage, car si une Bible fermée n’a aucune puissance, elle peut, lorsqu’elle est ouverte, déployer de merveilleuses bénédictions.

Ces bénédictions concernent d’abord le lecteur qui profite de la révélation divine, mais si celui-ci se laisse atteindre par son message, il sera aussi le porteur de cette bénédiction dans sa famille et son entourage. Ainsi, lorsque des hommes et des femmes lisent et écoutent la Bible, ils permettent à Dieu de façonner et d’inspirer leur cœur, leurs sentiments, leurs pensées et leurs actions et ainsi d’apporter un changement dans leur région.

Si l’on prend une carte du monde, on peut aussi observer que les pays dont la justice est la plus équitable et qui ont la meilleure qualité de vie sont ceux qui ont été les plus visité par l’Ecriture. Ces pays ne sont pas parfaits, mais le message de la Bible a pu s’infiltrer et apporter les semences indispensables aux respects de Dieu et du prochain.

Lire et se laisser façonner par le message de la Bible est une expérience passionnante et qui peut réellement transformer notre manière de vivre. Cette lecture peut être considérée comme un temps de ressourcement qui nous apporte de précieux privilèges.

Extrait du livre: « Aide -conseil  » de Jacques-Daniel Rochat.

SOYONS UN DANS L’AMOUR

Mis en avant

EXTRAIT DU LIVRE LE CHEMIN DU CARACTÈRE CHRÉTIEN PAGE 34

L’amour est la facette la plus importante du fruit de l’Esprit. Nous devons d’abord nous revêtir de l’amour, puis nous revêtir des autres aspects du fruit, et l’envelopper entièrement avec l’amour. Sans amour, les dons spirituels, la puissance spirituelle et le fait d’être disciple sont inutiles. L’apôtre Paul écrit :

‘Je peux parler les langues des hommes et les langues des anges . Mais si je n’aime pas les autres, je suis seulement une cloche qui sonne, une cymbale bruyante. Je peux avoir le don de parler au nom de Dieu, je peux comprendre tous les mystères et posséder toute la connaissance. Je peux avoir une foi assez grande pour déplacer les montagnes. Mais si je n’aime pas les autres, je ne suis rien ! Je peux distribuer toutes mes richesses à ceux qui ont faim, je peux livrer mon corps au feu. Mais si je n’aime pas les autres, je n’y gagne rien ! ‘ 1 Corinthiens 13:1-3 https://my.bible.com/bible/133/1CO.13.1-3

Pour rendre tout cela en termes mathématiques, nous pouvons écrire:

1) Le don spirituel des langues – l’amour = zéro spirituel.

2) Les capacités de prophétie et de connaissance spirituelle – l’amour =
zéro spirituel.

3) Toute la foi – l’amour = zéro spirituel.

4) Le sacrifice total – l’amour = zéro spirituel.

5) le martyr – l’amour = zéro spirituel.

Une personne peut accomplir certains des plus grands exploits dans le domaine spirituel, cependant, enregistrer un zéro spirituel dans le domaine de l’amour, et être considéré par Dieu comme un échec complet. C’est pourquoi l’apôtre dit : Recherchez la charité

La Bible, une très grande bibliothèque

Mis en avant

La Bible comporte deux parties :

Une série de trente-neuf livres, écrits en hébreu ou en araméen, compose la Bible hébraïque. On y découvre l’origine des traditions qui ont inspiré la réflexion théologique et philosophique du peuple juif. Beaucoup lisent ces livres élaborés par le peuple d’Israël pour y trouver une sagesse ancienne ou une meilleure connaissance de Dieu. Le christianisme primitif a hérité de la tradition biblique et a précieusement gardé les Écritures juives, généralement désignées sous le nom d’Ancien Testament.

Une série de vingt-sept livres, écrits en grec, constitue le Nouveau Testament, appelé aussi Nouvelle Alliance. L’ensemble des chrétiens les reçoivent : ils y trouvent l’essentiel de leur foi en Jésus de Nazareth, qu’ils reconnaissent comme Messie et Fils de Dieu.

Au total, la grande bibliothèque des écrits bibliques comporte soixante-seize livres. Certaines traditions religieuses catholiques et orthodoxes accordent la méme autorité à l’ensemble de ces livres, tandis que d’autres n’en reconnaissent qu’un nombre restreint. En effet, le judaïsme accueille exclusivement les trente-neuf livres de la Bible hébraïque, et les bibles protestantes ne comptent que soixante-six livres, ceux de la Bible hébraïque et les vingt-sept livres du Nouveau Testament.

Ta parole est une lampe à mes pieds. Psaumes 119:105