LE PÉCHÉ DU ROI DAVID

Dans une ville, il y avait deux hommes. L’un était riche, l’autre était pauvre. Le riche avait beaucoup de moutons et beaucoup de bœufs. Le pauvre n’avait rien du tout, sauf une petite brebis qu’il avait achetée.

Il lui donnait à manger, et la brebis grandissait avec ses enfants. Elle mangeait la même nourriture que lui et elle buvait le même lait. La brebis dormait à côté de lui. Elle était comme sa fille.

Un jour, un visiteur arrive chez l’homme riche. Celui-ci ne veut pas prendre un mouton ni un bœuf de son troupeau pour préparer le repas. Alors il prend la petite brebis du pauvre et la fait cuire pour son visiteur. »

Le Roi a qui l’information a été portée se met dans une violente colère contre ce riche et il dit au rapporteur:

« Aussi vrai que le Seigneur est vivant, l’homme qui a fait cela mérite la mort! Il a agi sans aucune pitié! Il doit remplacer la brebis volée par quatre autres brebis! »

Le rapporteur dit au Roi:

« L’homme qui a fait cela, c’est toi! Et voici ce que le Seigneur, Dieu d’Israël, te dit: “Je t’ai consacré comme roi d’Israël. Je t’ai délivré de la main de Saül. Je t’ai donné autorité sur la famille de ton maître Saül. J’ai mis dans tes bras les femmes de ton maître. Je t’ai donné les peuples d’Israël et de Juda. Si ce n’est pas assez, je peux encore te donner deux fois plus. Pourtant, tu n’as pas respecté mes commandements. Pourquoi donc? Tu as fait ce qui est mal à mes yeux. Pourquoi? Tu as assassiné Urie le Hittite. Oui, tu l’as fait tuer par les Ammonites et tu as pris sa femme pour en faire ta femme!

Eh bien, à partir de maintenant, il y aura toujours des morts violentes dans ta famille. En effet, tu t’es moqué de moi en prenant pour femme la femme d’Urie le Hittite.

Écoute bien ce que je t’annonce: je vais faire venir le malheur sur toi, et ce malheur viendra de ta propre famille. Je vais prendre tes femmes sous tes yeux, pour les donner à l’un de tes parents. Et celui-ci couchera avec tes femmes en plein jour. Oui, ce que tu as fait dans le secret, moi, je le ferai arriver en plein jour, devant tout ton peuple.” »

Alors le Roi répond au rapporteur : « Je reconnais mon péché devant le Seigneur. »

Le rapporteur dit au Roi« Dans ce cas, le Seigneur te pardonne. Tu ne vas pas mourir. Mais dans cette affaire, tu as gravement méprisé le Seigneur. C’est pourquoi ton enfant, qui vient de naître, doit mourir. »

‭‭2 Samuel‬ ‭12:1-15‬ ‭PDV2017‬‬
https://bible.com/bible/133/2sa.12.1-15.PDV2017

Laisser un commentaire