JOYEUSE BIBLE ILLUSTRÉE

LE MARIAGE D’ISSAC ET DE REBECCA

Sara, l’épouse d’Abraham vit 127 ans. Elle meurt à Quiriath-Arba, c’est-à-dire Hébron, en Canaan.

Abraham fait les funérailles de Sara et il pleure sa femme. Puis il quitte l’endroit où le corps de Sara se trouve.

Abraham est devenu très vieux. Le Seigneur l’a béni dans tout ce qu’il a fait. Un jour, Abraham parle au plus vieux de ses serviteurs. C’est lui qui s’occupe de tous ses biens. Il lui dit : « Mets ta main sous ma cuisse. Jure-moi une chose par le Seigneur, le Dieu qui a fait le ciel et la terre : pour mon fils, tu ne prendras pas comme femme une fille de Canaan, ce pays où j’habite. Tu iras dans mon pays et dans ma famille. Là, tu choisiras une femme pour mon fils Isaac. »

Le serviteur prend dix chameaux de son maître et il emporte tout ce que son maître a de meilleur. Il se met en route vers la ville de Nahor, dans le nord de la Mésopotamie.
Le serviteur d’Abraham arrive près du puits qui se trouve à l’extérieur de cette ville. Là, il fait se reposer les chameaux. C’est le soir, au moment où les femmes viennent chercher de l’eau. Il fait cette prière : « Seigneur, Dieu de mon maître Abraham, permets-moi de faire une rencontre heureuse aujourd’hui. Montre ainsi ta bonté pour Abraham, mon maître. Me voici près du puits, et les filles des habitants de la ville vont venir chercher de l’eau. Je vais demander à une jeune fille de pencher sa cruche pour que je puisse boire. Eh bien, si elle me répond : “Bois, et je donnerai aussi de l’eau à tes chameaux”, je le saurai, c’est elle que tu as choisie pour Isaac, ton serviteur. Par là, je saurai que tu montres ta bonté envers mon maître. »

Le serviteur d’Abraham n’a même pas fini de parler, Rébecca arrive, la cruche sur l’épaule. C’est la fille de Betouel.
Betouel est le fils de Milka et de Nahor, le frère d’Abraham. C’est une jeune fille très belle. Aucun homme n’a couché avec elle. Elle descend vers le puits, elle remplit sa cruche et remonte.

Le serviteur d’Abraham court vers elle et lui dit : « S’il te plaît, donne-moi à boire un peu d’eau de ta cruche. »
Elle répond : « Je t’en prie, bois ! » Vite, elle fait descendre sa cruche le long de son bras pour lui donner à boire. Quand elle a fini, elle dit : « Je vais aussi puiser de l’eau pour faire boire tous tes chameaux. » Elle se dépêche de vider sa cruche dans l’abreuvoir. Ensuite, elle court de nouveau chercher de l’eau au puits. Elle en puise pour tous les chameaux.

L’homme la regarde sans dire un mot. Il se demande : « Est-ce que le Seigneur a fait réussir mon voyage, oui ou non ? »

Quand les chameaux ont fini de boire, l’homme donne à la jeune fille un anneau en or pesant environ six grammes. Il lui donne aussi deux bracelets en or pour ses poignets. Chacun pèse plus de cent grammes.
Il lui demande : « Tu es la fille de qui ? Dis-le-moi s’il te plaît. Dans la maison de ton père, est-ce qu’il y a de la place pour passer la nuit, pour moi et ceux qui sont avec moi ? »
Rébecca répond : « Je suis la fille de Betouel et la petite-fille de Milka et de Nahor. » Puis elle ajoute : « Chez nous, il y a beaucoup de paille et d’herbe sèche. Il y a aussi de la place pour vous loger. »

L’homme se met à genoux devant le Seigneur. Il dit : « Merci au Seigneur, le Dieu de mon maître Abraham ! Pendant tout mon voyage, il a montré sa bonté et sa fidélité envers mon maître. Le Seigneur m’a conduit directement dans la famille de mon maître. »

La jeune fille court chez sa mère pour lui raconter tout ce qui s’est passé. Or Rébecca a un frère appelé Laban. Laban sort vite pour rejoindre le serviteur d’Abraham près du puits. Il a vu l’anneau et les bracelets aux poignets de sa sœur. Et Rébecca lui a raconté ce que l’homme lui a dit. Il trouve cet homme avec ses chameaux près du puits.
Laban dit au serviteur d’Abraham : « Viens chez nous, toi que le Seigneur a béni. Pourquoi est-ce que tu restes dehors ? J’ai préparé la maison et j’ai fait de la place pour les chameaux. »
Le serviteur d’Abraham vient donc chez Laban et il décharge les chameaux. Laban leur fait donner de la paille et de l’herbe sèche. On apporte aussi de l’eau. Alors le serviteur d’Abraham et ceux qui l’accompagnent se lavent les pieds. On lui présente de la nourriture, mais il dit : « Je ne mangerai pas avant de dire ce que j’ai à dire. » Laban lui dit : « Alors, parle ! »

L’homme dit : « Je suis un serviteur d’Abraham. Le Seigneur a richement béni mon maître, qui est devenu quelqu’un d’important. Le Seigneur lui a donné des moutons, des chèvres et des bœufs, de l’argent et de l’or, des serviteurs et des servantes, des chameaux et des ânes. Sara, sa femme, lui a donné un fils dans sa vieillesse, et mon maître a donné tous ses biens à son fils. Mon maître m’a dit : “Jure-moi une chose : pour mon fils, tu ne prendras pas comme femme une fille de Canaan, ce pays où j’habite.
Tu iras dans ma famille, dans la maison de mon père. Là tu choisiras une femme pour mon fils.”
Alors j’ai répondu : “Cette femme refusera peut-être de me suivre.”
Mon maître m’a répondu : “J’ai toujours vécu sous le regard du Seigneur. Lui, il enverra son ange avec toi, il fera réussir ton voyage. Tu ramèneras pour mon fils une femme de ma famille, de la maison de mon père.
Si tu vas dans ma famille, tu seras libéré de ton serment. Même si tu n’obtiens rien, je ne te maudirai pas.” »

Le serviteur d’Abraham continue : « Aujourd’hui, je suis arrivé près de ce puits et j’ai dit: “Seigneur, Dieu de mon maître Abraham, je t’en prie, fais réussir mon voyage. Maintenant, je suis près du puits. Je vais demander à une jeune fille qui viendra chercher de l’eau : S’il te plaît, donne-moi à boire un peu d’eau de ta cruche. Si elle me répond : Bois, et je vais puiser de l’eau pour tes chameaux, cette jeune fille sera la femme que le Seigneur a choisie pour le fils de mon maître.”
Je n’avais même pas fini de me dire cela quand Rébecca est arrivée, sa cruche sur l’épaule. Elle est descendue au puits et elle a puisé de l’eau. Je lui ai dit : “S’il te plaît, donne-moi à boire.” Vite, elle a penché sa cruche et m’a dit : “Bois, et je donnerai aussi à boire à tes chameaux.” J’ai bu et elle a donné à boire aux chameaux.

Je lui ai demandé : “Tu es la fille de qui ?” Elle a répondu : “Je suis la fille de Betouel et la petite-fille de Milka et de Nahor.” Alors j’ai mis l’anneau à son nez et les bracelets à ses poignets. Je me suis mis à genoux devant le Seigneur. J’ai remercié le Seigneur, le Dieu de mon maître Abraham.
Maintenant, répondez-moi : Est-ce que vous voulez agir avec bonté et fidélité envers mon maître ? Sinon, dites-le-moi, et je partirai ailleurs. »

Laban et Betouel, le père de Rébecca, répondent : « Cette affaire vient du Seigneur, et nous n’avons rien à dire, ni oui ni non. Rébecca est là devant toi. Prends-la et pars. Qu’elle devienne la femme d’Isaac, comme le Seigneur l’a dit ! »

Quand le serviteur d’Abraham entend ces paroles, il se met à genoux devant le Seigneur, le front contre le sol. Puis il sort de ses bagages des bijoux en argent et en or, avec des vêtements. Il les donne à Rébecca. Il offre aussi de très beaux cadeaux à son frère et à sa mère. Ensuite, le serviteur d’Abraham et ceux qui l’accompagnent mangent et boivent. Puis ils vont se coucher.

Le matin suivant, quand ils sont levés, le serviteur d’Abraham dit au frère de Rébecca et à sa mère : « Laissez-moi retourner chez mon maître. »
Ils répondent : « Rébecca va rester encore un peu avec nous, une dizaine de jours. Ensuite elle pourra partir. »

Mais le serviteur dit : « Ne me retenez pas. Le Seigneur a fait réussir mon voyage, laissez-moi donc retourner chez mon maître. »
Ils disent : « Appelons la jeune fille et demandons-lui son avis. »
Le frère et la mère de Rébecca appellent la jeune fille. Ils lui demandent : « Est-ce que tu veux partir avec cet homme ? » Rébecca répond : « Oui, je suis d’accord. »

Alors la famille de Rébecca la laisse partir avec la femme qui s’occupe d’elle. Elles s’en vont avec le serviteur d’Abraham et avec ceux qui l’accompagnent.

La famille de Rébecca la bénit :
« Toi, notre sœur,
deviens la mère de millions de personnes !
Que tes enfants et les enfants de leurs enfants
prennent les villes de ceux qui te détestent ! »

Rébecca et ses servantes montent sur les chameaux et elles suivent le serviteur d’Abraham. Ils partent tous ensemble.

Isaac a quitté le puits de Lahaï-Roï. Il habite la région du sud. Un soir, au coucher du soleil, il sort se promener dans la campagne. Tout à coup, il voit des chameaux qui arrivent. Quand Rébecca aperçoit Isaac, elle descend de son chameau. Puis elle demande au serviteur d’Abraham : « Je vois un homme dans la campagne. Il vient à notre rencontre. Qui est-ce ? » Le serviteur répond : « C’est mon maître. » Alors Rébecca prend son voile et elle cache son visage.

Ensuite, Isaac fait entrer Rébecca dans une tente. C’était la tente de Sara, sa mère. Isaac aime Rébecca.
Elle devient sa femme.

https://www.bible.com/fr/bible/133/GEN.24.PDV2017

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.