JOYEUSE BIBLE ILLUSTRÉE

LA TOUR DE BABEL

Après le Déluge, Dieu a donné cet ordre à l’humanité : « Reproduisez-vous, devenez nombreux et remplissez la terre » (Genèse 9.1).

L’humanité a décidé de faire exactement le contraire : « Ils dirent encore : « Allons ! Construisons-nous une ville et une tour dont le sommet touche le ciel et faisons-nous un nom afin de ne pas être dispersés sur toute la surface de la terre. » » (Genèse 11.4)

À ce moment-là, tous les habitants de la terre parlent la même langue et ils utilisent les mêmes mots.

Sous la direction du roi Nemrod, ils décident de construire une ville et une tour qui toucherait le ciel pour montrer leur puissance et égaler Dieu.

Ils se disent entre eux : « Allons ! Faisons des briques et cuisons-les au feu. Construisons une ville et une grande tour aussi haute que le ciel. Ainsi, nous deviendrons célèbres et nous pourrons rester tous ensemble.» Les briques leur servent de pierres, et le bitume leur sert de ciment.

Alors le Seigneur descend du ciel pour voir la ville et la tour que les êtres humains sont en train de construire.

Ensuite, il dit : « Ils forment tous un seul peuple et ils parlent la même langue. Cela commence bien ! Alors maintenant, jusqu’où vont-ils aller ? Rien ne pourra plus les arrêter. Ils vont faire tout ce qu’ils veulent. Ah non ! Je vais mélanger leur langage. Il faut les empêcher de se comprendre entre eux ! »

Le Seigneur les chasse de leur ville et il les envoie un peu partout dans le monde. Ils arrêtent de construire la ville. C’est pourquoi on donne à cette ville le nom de Babel. En effet, c’est là que le Seigneur a mélangé le langage des habitants de la terre. Et c’est à partir de là qu’il les a envoyés un peu partout dans le monde entier.

Dieu a réagi en confondant les langues des hommes pour qu’ils ne puissent plus communiquer entre eux (Genèse 11.7). Par conséquent, ils se sont rassemblés par groupe de langue, puis installés ensemble dans d’autres parties du monde (Genèse 11.8-9). Dieu a confondu les langues à la Tour de Babel pour forcer l’humanité à obéir à son commandement de se répandre dans le monde entier.

JOYEUX VERSETS BIBLIQUES

Petit chien!

Il répondit: Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens.
Matthieu 15:26 LSG
https://bible.com/bible/93/mat.15.26.LSG

Oui, Seigneur Jésus, j’accepte ton jugement et ta comparaison; mais si les petits chiens peuvent se contenter des miettes qui tombent sous la table alors je n’en demande pas davantage à cause de mes péchés.

La table de tes miséricordes est si riche que ton secours accordé à un pécheur n’ôtera rien aux chrétiens fidèles.